On déconfine

Pendant ce confinement j’ai, comme tout le monde, fait des gâteaux et moins lu que prévu. J’ai aussi laissé tomber certaines tâches ingrates, comme l’entretien de ce site. Revenu donc d’entre les enfermés, j’en reprends le guidon, c’est l’occasion de te donner, cher public, une idée de ce qui t’attend.

Les lectures vont revenir, les playlists peut-être aussi, sans doute pas au même rythme.

Les contrariétés ne rempileront pas pour la prochaine saison. Elles ont tenu un peu plus de 3 ans; certaines étaient assez réussies, j’en ai encore quelques-unes dans les tiroirs, mais elles me plaisent de moins en moins. Elles avaient aussi un but thérapeutique qui n’est plus vraiment d’actualité, même si le besoin de thérapie chez moi n’a pas tout à fait disparu. Je reviendrai peut-être plus tard à ces exercices, peut-être sous un format légèrement modifié, et peut-être pas. Désolé donc pour ceux qui venaient ici pour les contrariétés (c’est-à-dire la plupart des quelques visiteurs de ce site).

J’ai essayé, mollement mais depuis un certain temps, de faire publier les victoires, ainsi qu’un autre texte, qui n’est pas visible sur ce site. Sans succès, cela va sans dire. Ils ne sont pas sans défauts, mais je n’en ai pas d’autre. Si l’échec me poursuit dans l’année qui vient, je publierai peut-être sur ce site les fragments d’une histoire de Tapage. J’en mets un troisième en chantier, mais j’écris lentement.

Je travaille à une nouvelle bande dessinée. Elle m’amuse beaucoup et j’essaie de moins saloper le travail qu’à l’époque du noyé intrépide (à l’époque, ce type de récit me manquait – je croyais qu’il manquait aussi à d’autres lecteurs, au point qu’ils passeraient l’éponge sur une réalisation franchement bâclée). Je reste un salopeur dans l’âme, et je ne promets rien. Quoi qu’il en soit, je publierai peut-être cette future bande dessinée ici, en épisodes, une fois terminée.

Cela fait un certain temps que je n’ai rien fait du côté de la photographie et des romans-photo express. On n’est cependant pas à l’abri d’une rechute.

Sombre bilan! Lentes perspectives!

J’avais, au départ, créé ce site comme un tiroir à ciel ouvert pour retrouver plus facilement les archives auxquelles je tiens. Il aura, de façon inattendue, permis quelques heureuses rencontres. N’ayez pas peur du taulier!